Le blog spécialiste de l’externalisation de la gestion de formation

Comment favoriser l’essor d’une culture apprenante, et développer l’apprentissage collaboratif en entreprise ?

A l’heure de la « société cognitive », produire, transférer et partager des savoirs sont des enjeux primordiaux pour la plupart des entreprises. Si ces dernières veulent s’adapter aux transformations de leur environnement, elles doivent s’assurer que chaque salarié participe activement au maintien de leur compétitivité. Mais acquérir de nouvelles connaissances et pouvoir les mobiliser afin d’évoluer et d’innover collectivement requiert une organisation particulière, voire même une mentalité partagée, ancrée dans l’entreprise jusqu’à devenir une « culture apprenante ». Develop’Invest fait le point sur les leviers à actionner pour développer l’apprentissage collaboratif en entreprise.

Quels sont les fondements de la culture apprenante ?

Une culture apprenante suppose que les salariés soient considérés comme des acteurs à part entière au sein de leur organisation et qu’ils soient dotés de motivations à apprendre et de capacités à transformer leurs pratiques, voire leur environnement de travail.

Les adultes n’apprennent pas parce qu’on le leur demande, mais parce qu’ils ont intérêt à le faire, parce que cela provoquera un changement. Pour les encourager à apprendre, il faut qu’une certaine liberté d’apprendre existe au sein de l’entreprise et que les apprentissages puissent déboucher sur de nouvelles façons de faire, qu’ils soient pris en compte pour faire évoluer les pratiques.

Enfin, le fait que les compétences que l’on a acquises puissent être reconnues et valorisées est important. A cet égard, la VAE, bien qu’elle soit encore insuffisamment utilisée, a un vrai rôle à jouer.

Quel est le rôle du responsable formation ?

Le rôle du responsable formation est de mettre en place les conditions qui favorisent les apprentissages :

  • diffuser des ressources pédagogiques de qualité,
  • faire en sorte que les compétences acquises soient reconnues,
  • concevoir des situations propices à l’expérimentation et aux échanges…

Sa responsabilité est donc d’agencer les éléments qui constituent l’environnement d’apprentissage.

Culture apprenant : quels outils sont nécessaires ?

De nombreuses entreprises considèrent qu’il faut investir massivement dans des outils digitaux pour développer l’apprentissage collaboratif en entreprise et donc créer une culture apprenante. Chez Develop’Invest, nous pensons que ce sont des « expérimentations », menées à différentes échelles et sur divers sujets, qui permettent d’instaurer progressivement une culture apprenante. Des projets transversaux, des communautés de pratiques, des ateliers de co-dev sont des occasions propices à son développement. Les outils ne sont qu’un « plus », permettant de mettre des ressources (comme des formations en lignes ou des évaluations) à la disposition des individus apprenants. On ne crée pas un laboratoire simplement en achetant un microscope ou une banque de données !

Quelles sont les conditions pour réussir le passage vers une culture apprenante ?

Pour que cela fonctionne, il faut réussir à créer un « climat d’apprentissage » qui soit favorable. Avoir accès à des ressources de qualité et à des « espace-temps » dédiés aux apprentissages contribue fortement à l’émergence d’une culture apprenante.

Reconnaître les acquis est également important. Cela peut prendre différentes formes, comme la reconnaissance par les pairs ou la création de fonctions d’expert ou de formateur interne. Chez Develop’Invest, cette méthode a été éprouvée en interne. Quelques semaines après sa mise en place, les résultats étaient plus que positifs. 

Enfin, la dimension sociale des apprentissages doit être encouragée. Les échanges qui se produisent dans le cadre de projets collaboratifs participent au développement des compétences collectives, qui sont des « savoir agir en commun » favorisant l’agilité des organisations, leur capacité à s’adapter plus facilement aux changements.

Par quoi commencer ?

Pour commencer, créer des formations internes est un incontournable. Pour cela, former des formateurs internes et des tuteurs est une bonne manière de sensibiliser des salariés à la transmission des savoirs et des compétences. Etre tourné vers la connaissance est une attitude qui doit être encouragée et qui doit essaimer au sein de l’organisation, en partant des individus les plus sensibles à ces questions, les plus volontaires, pour se diffuser progressivement vers les autres.

Besoin de vous faire accompagner dans la mise en place d’une culture apprenante ? Contactez dès à présent Develop’Invest.

Article écrit par Hugues HASSENFRATZ, consultant Develop’Invest

En ce moment

Plan de relance : les mesures en faveur de la formation en entreprise

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a présenté le plan de relance visant à sortir la France de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19. Dans ce plan, les mesures axées sur la formation professionnelle des salariés et les contrats d’alternance représentent plus...

Catégories

Share This